LOGO ADB NEW LD               bandeau accrocheV3

 

Un poêle à bûches ou à granulés, pourquoi pas ?

En chauffage principal ou bien d'appoint, à bûches ou à granulés (pellets en anglais), le poêle à bois s'invite de plus en plus dans nos logements. Avec un design classique ou moderne, il trône au cœur des pièces de vie, procurant à la fois une douce chaleur et un spectacle apaisant. Correctement installé et bien réglé, il participe même au renouvellement forestier et à la lutte contre le réchauffement climatique !

 

Le poêle à bois, un chauffage à la fois traditionnel et moderne

Il n'échappe à personne que les cheminées à foyer ouvert – génératrices de salissures et d'émissions de particules fines dans l'atmosphère (mais si traditionnelles et si belles…) – ont de moins en moins la cote, notamment auprès des autorités sanitaires. 

Elles sont donc progressivement remplacées par un appareil de chauffage utilisant lui aussi le bois, presque aussi ancien, mais nettement plus facile à installer, plus propre, et surtout plus efficace : le poêle à bois. Il devient même un élément de décor de nos maisons tant ses designs sont variés : classique, discret, ou alors résolument moderne. 


Poêle à bûches ou poêle à granulés : quel type de poêle choisir ?

Poêle à bûches - Tous droits réservés

Il existe principalement deux types de poêles fonctionnant avec le combustible bois : les poêles à bûches et les poêles à granulés. 

Les poêles à bûches fonctionnent de façon classique, avec un feu de bûches suffisamment sèches (maximum 18% d'humidité résiduelle), à recharger régulièrement, qui produit une douce chaleur.

Avantages : une belle flamme crépitante qui rappelle la joyeuse flambée de nos cheminées, un entretien réduit à un nettoyage régulier de la vitre et deux ramonages par an, et surtout une énergie parmi les moins chères du marché, notamment dans les régions boisées telles les Yvelines ou l'Essonne. 

Le coût du chauffage au bois-bûches est ainsi de seulement 3,6 € pour 100kwhPCI[1], à comparer aux 16 € que coûte le chauffage électrique…


Poêle à granulés

Pour plus d'efficacité énergétique, de souplesse d'emploi et de confort d'utilisation, tout en conservant un coût qui reste parmi les plus faibles (6,7 € pour 100kwhPCI), le poêle à granulés constitue l'autre alternative du chauffage au bois. 

Fabriqués à partir de sciures issues de scieries, le granulé (ou « pellet » en anglais) se présente sous la forme de petits cylindres conditionnés en sacs de 15 kg ou en vrac. Leur combustion présente l'un des meilleurs rendements énergétiques, atteignant 90 %, contre 80 ou 85 % pour les poêles à bûches les plus performants.

Avec des fonctions telles que la programmation ou la commande à distance, le poêle à granulés offre un confort d'utilisation équivalent aux appareils de chauffage les plus modernes, tout en ne nécessitant qu'un entretien modéré.


Attention : dans les deux cas (bûches ou granulés), et à moins d'être installé dans un logement récent parfaitement isolé et répondant à minima aux critères d'efficacité énergétique RT 2012 (voir encadré), ce type de chauffage n'est efficace que dans la pièce où il est installé, à moins de disposer d'un réseau de diffusion de chaleur présent dans toutes les pièces. 

Un chauffage principal reste donc indispensable, notamment en rénovation : électricité, gaz, fioul (attention, les nouvelles installations de chaudière au fioul seront interdites à compter du 1er janvier 2022) pompe à chaleur, ou encore chaudière à granulé.

[1] Le kWh PCI est une unité de mesure du pouvoir calorifique d'un combustible utilisée pour comparer le coût de différentes énergies


Les aides pour l'installation d'un poêle à bois

Les aides à l'installation d'un appareil de chauffage au bois sont loin d'être négligeables, et leur accès a été largement simplifié dans le cadre du plan de transition énergétique mis en place par le gouvernement. 

Soumises à des conditions précises de mise en œuvre (logements achevés depuis plus de 2 ans, critères de performance énergétique, demande d'aides effectuée avant signature du devis), ces aides atteignent souvent plusieurs milliers d'euros, ce qui donne un vrai coup de pouce.

Le tableau ci-dessous indique les plafonds de ressource ouvrant droit à l'aide MaPrimRenov' en Île-de-France et les montant correspondant, avec une estimation des aides CEE correspondante. 

Le montant total peut atteindre près de 4000 € pour les revenus les plus modestes, soit pratiquement le prix d'un appareil haut de gamme, hors installation.

Alors, pourquoi hésiter ?


Tableau des conditions de ressources donnant droit à MaPrimRenov' pour l'Île-de-France


Une énergie qui lutte contre le réchauffement climatique

D'autant plus que le bois, sous toutes ses formes, est une énergie naturelle totalement renouvelable qui utilise, notamment pour les granulés, des sous-produits issus de la transformation du bois dans les scieries et auparavant traités comme des déchets. 

Par ailleurs, en France la récolte annuelle de bois reste nettement inférieure à la production. 

Ainsi, non seulement les surfaces forestières augmentent, mais cette récolte participe au renouvellement forestier en favorisant la régénération naturelle des peuplements. 

Alors, pourquoi s'en priver ?


QUELLES AIDES POUR MES TRAVAUX DE RENOVATION ENERG...


  garantie decennale      

    RGE        FFB pros partenaire economies d energie edf 520x400 

  


Adbat
41 rue Charles de Gaulle  - 78730 Saint Arnoult en Yvelines
Tél.:  01.80.82.50.50 
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.